2015 – 2030: Le problème de la faim, et celui, connexe, de la pauvreté ont été placés au cœur des politiques PLANÉTAIRE en 4 mesures.

Retour sur 15 ans de mobilisation...

old-map-1

2015

Les principales mesures qui ont permis d’éradiquer la faim en 15 ans de lutte collective :

  • Allocation des 267 milliards de dollars par an nécessaires à l’éradication de la faim.
  • Intégration dans les constitutions de tous les Etats du droit à la santé, à l’eau et à l’alimentation.
  • Signature d’accords internationaux contraignants pour limiter le dérèglement climatique et ses conséquences sur les populations.
  • Adoption de lois limitant la spéculation sur les matières agricoles.
  • Formation d’un mouvement social international contre la faim avec des représentants et des relais sur tous les continents.

Mesure 1

Sécurité alimentaire et agriculture. A partir de 2015, de nombreux gouvernements ont renforcé leurs cadres légaux pour respecter le droit à l’alimentation de leurs concitoyens. Il s’agissait alors de garantir à chacun les moyens de sa subsistance et d’assurer aux niveaux individuel, familial, national, régional et mondial, un accès à une nourriture suffisante, saine et nutritive. Pour ce faire, les gouvernements ont assuré un accès à la terre pour tous comme aux compétences agricoles ; condition sine qua non pour établir l’autonomie alimentaire et développer toute activité génératrice de revenus.

Mesure 2

Accès à l’eau, santé et protection sociale. Ces quinze dernières années, de nombreuses décisions ont été prises pour davantage de protection sociale et afin que la santé ne soit plus considérée comme un luxe mais comme un droit universel ; ces efforts ont permis, à titre d’exemple, que notre actuelle couverture maladie universelle voit le jour. La communauté internationale a également fait de la reconnaissance du droit à l’eau une priorité et augmenté sensiblement les investissements dédiés à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène.

Mesure 3

Education et statut des femmes. Les femmes sont un rouage essentiel de la lutte contre la sous-nutri- tion de par leur engagement au quotidien dans l’alimentation, l’éducation et la santé des enfants et parce qu’elles constituent la majorité des travailleurs agricoles. D’où l’adoption d’un arsenal de me- sures destinées à renforcer le statut de la femme, leur donner un égal accès au savoir, aux moyens de production et aux organes de décision, ainsi que favoriser leur autonomisation et leur émancipation. Aussi, dans de nombreux villages des systèmes de soutien économique ont été mis en place pour leur permettre de démarrer une activité.

Mesure 4

Changement climatique et solutions durables.La lutte contre les répercussions des changements climatiques (augmentation de l’intensité des sécheresses et des tempêtes, recrudescence des catastrophes naturelles extrêmes, contamination et salinisation des réserves d’eau et des terres agricoles fertiles, baisse des rendements, chute des récoltes, raréfaction des ressources, etc.) était et demeure à ce jour, l’une des principales batailles à mener. Face à ce double défi de la faim et du changement climatique, la biodiversité, le juste partage des ressources et la solidarité entre les peuples furent, sont, et seront les premiers alliés et les seules solutions durables.

2030

Eradication de la faim.

edit-gadsden-1616084_1920
fixed-wing-316707_1280
Robinet
bar-1846137_1920
Close Search Window
Merci pour votre aide et votre soutien.
Faire un don à Action Contre La Précarité !
Soyez le coup de main qui change des vies !! 
Faire un don sur HelloAsso
La générosité est la clef de toutes les autres vertus. 
Fermer